Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

Décalages et interférences en traduction juridique espagnol-français

Setty Alaoui Moretti
p. 51-69

Résumés

Dans l’élaboration d’un texte juridique (une loi, un acte notarié, un jugement, un commentaire de doctrine), les concepts, la terminologie ou l’argumentation utilisés sont l’expression d’un ensemble d’éléments culturels, sociaux, politiques et idéologiques qui définissent et nuancent les spécificités d’une société et caractérisent tout particulièrement son édifice juridique. En dépit de leur origine commune, les systèmes juridiques français et espagnol présentent d’importantes différences qui sont autant de difficultés à résoudre pour le traducteur tant au niveau de l’organisation du pouvoir judiciaire qu’au niveau des concepts et des termes juridiques fondamentaux, en apparence équivalents mais dont la signification diffère. En effet, le terme utilisé dans la langue source pour désigner un concept, un fait ou une situation renvoie à un ensemble de droits, de devoirs et de circonstances qui ne coïncident que rarement avec les référents du terme dans la langue cible.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Setty Alaoui Moretti, « Décalages et interférences en traduction juridique espagnol-français », ILCEA, 3 | 2002, 51-69.

Référence électronique

Setty Alaoui Moretti, « Décalages et interférences en traduction juridique espagnol-français », ILCEA [En ligne], 3 | 2002, mis en ligne le 08 juin 2010, consulté le 23 mai 2017. URL : http://ilcea.revues.org/804

Haut de page

Auteur

Setty Alaoui Moretti

Université Stendhal-Grenoble 3, GREMUTS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© ILCEA

Haut de page
  • Les cahiers de Revues.org