Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

De l’influence des modes de pensée sur la traduction

Patrick Bachschmidt
p. 145-155

Résumés

La lisibilité d’un texte pragmatique doit être considérée comme primordiale par le traducteur qui ne peut ignorer que son travail de médiation culturelle s’insère dans une démarche communicative. Cet article se donne ainsi pour objectif d’explorer un peu plus avant l’altérité culturelle en analysant la manière dont le facteur linguistique dépend, psychologiquement et sociologiquement, des modes de pensées des francophones et anglophones. Nous avons choisi d’examiner successivement la propension des uns vers l’abstraction et des autres vers la concrétude, puis la structuration phraséologique du français et de l’anglais, pour finir avec le problème de logique interne susceptible d’induire une recomposition du texte à traduire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Bachschmidt, « De l’influence des modes de pensée sur la traduction », ILCEA, 3 | 2002, 145-155.

Référence électronique

Patrick Bachschmidt, « De l’influence des modes de pensée sur la traduction », ILCEA [En ligne], 3 | 2002, mis en ligne le 08 juin 2010, consulté le 29 mars 2017. URL : http://ilcea.revues.org/852

Haut de page

Auteur

Patrick Bachschmidt

Laboratoire de physique et mécanique textiles (LPMT), Université de Haute Alsace (Mulhouse)

Haut de page

Droits d’auteur

© ILCEA

Haut de page
  • Les cahiers de Revues.org